L’affront de Surpanakha

Spectacle dans le style Nangyar kuttu, forme soliste pour les femmes au Kérala (Sud de l'Inde).

Extraits d'un spectacle de Nangyar kuttu joué en Inde par l'actrice du spectacle.

Attention, il ne s'agit pas du spectacle proposé. Cet extrait permettra de se familiariser avec l'esthétique de cette forme.

Jeu : Coralie Casassas

Percussion mizhavu : Vincent Gallet

En cas d'impossibilité de la présence du percussionniste, le spectacle pourra vous être proposé avec une bande son.

Présentation et narration : Virginie Johan ou Delphes La Vouivre (en alternance)

Durée: Une heure environ

Spectacle tout public.

Le Nangyar kuttu est une forme de théâtre soliste uniquement représentée par des actrices au Kérala, dans le Sud de l'Inde. Elle se caractérise par des techniques de jeu corporel très précises où chaque élément du corps fait sens, comme dans le mime. L'actrice interprète ainsi tous les personnages de l'histoire.

L'histoire racontée est puisée dans le répertoire indien mais légèrement remaniée pour correspondre à l'élan créatif féministe actuellement observable au Kérala. La démone Surpanakha tombe amoureuse du héros humain Rama. Pour le séduire, elle décide, grâce à une formule magique, de prendre l'apparence du stéréotype de la beauté féminine et se laisse embellir et parer par ses amies. Mais Rama la refuse, l'envoie séduire son frère qui la refuse également. Elle décide finalement de reprendre sa véritable apparence.

L'histoire sera minutieusement expliquée avant d'être jouée dans le costume traditionnel et en présence directe d'un joueur de mizhavu, la percussion accompagnant cette forme.

L'actrice, Coralie Casassas, est l'une des deux seules actrices françaises à jouer cette forme de théâtre.

Le spectacle intrigue par sa forme unique et ouvre l'imaginaire du public vers une autre culture du monde.

© 2020 Association DRISTI

  • Facebook Social Icône
  • Tumblr Odyssée
  • Tumblr sociale Icône